Arno

fr | en | es

Un article ...

par Higelin

Bla bla

ILLICITE
O combien j´aimerais l´après-midi
si toute la bande de ouistitis
qui s´agitent dans tous les sens 
pour justifier de leur incompétence
cessaient
leurs allées et venues
leurs corps-à-cris, leurs cohues
pour laisser mon âme indolente
dériver en ses grands palais
d´affriolantes courtisanes
prêtes à subir tous les outrages
et les excès de mes fantasmes
puissent enfin me livrer en paix
la quintescence de leurs orgasmes
 
il n´y a que l´interdit qui m´excite
qui pique mon imagination
Je ne bande plus que pour l´illicite
l´au-dela de la fascination
 
Ta douceur captive
alimente la dérive
de mon esprit
comme tes poignets tendus
que mes doigts crucifient
ton corps
dressé contre le mur
écartelé à l´infini
s´offre et résiste à la torture
de mes caresses, de mes cris
le vice
amant de la vertu
esclave et maitre du plaisir
livre à mon capricieux désir
la ferveur de ta chair
la prière éperdue de tes membres offerts
aux plus tendres supplices
dont mon ardeur complice honore
ta soumission
il n´y a que l´interdit qui m´excite
qui pique mon imagination
Je ne bande plus que pour l´illicite
l´au-dela de la fascination
Des lourds joyaux de tes prunelles
pareils à des charbons ardents
jaillit un faisceau d´étincelles
qui met le feu à mon tourment
 
Bas et chaussures, dessus, dessous, parures et ornements
tombent, pêle mêle
le vice
amant de la vertu
esclave et maitre du plaisir
livre à mon capricieux désir
la ferveur de ta chair
la prière éperdue de tes membres offerts
aux plus tendres supplices
dont mon ardeur complice honore
ta soumission
 
Volcans de soie, torrents de miel
 
Velours froissé, châle émouvant
où je m´enlise, où je m´emmêle éperdument
me raccrochant à mes bras nus
les yeux au ciel, le feu au cul
Maman !
 
il n´y a que l´interdit qui m´excite
qui pique mon imagination
Je ne bande plus que pour l´illicite
l´au-dela de la fascination
 

    
Votre compte
n'est pas encore
activé